Détection de vides sous quais maritimes par mesures radar

Détection de vides sous quais maritimes par mesures radar

 

Méthode radar : détection de vides sous quais maritimes

La méthode radar utilise la propagation et la réflexion d’ondes électromagnétiques de différentes fréquences, et permet la détection de vides.

Une antenne émettrice envoie dans le sol ou la structure des impulsions de très brève durée, à des fréquences variant généralement de 16 MHz à 2.6 GHz (suivant la profondeur d’auscultation visée).

Quand les ondes rencontrent un contact entre deux milieux de permittivités diélectriques différentes, une partie de leur énergie est réfléchie, tandis que l’autre pénètre plus profondément.

Le radar mesure alors le temps de parcours de l’onde entre l’émission et la réception de celle-ci. La profondeur est obtenue en utilisant le temps de parcours de l’onde et la permittivité diélectrique relative εr du sol ausculté.

Néanmoins, cette profondeur peut être plus faible voire nulle s’il y a présence d’écrans naturels ou artificiels (sols argileux, armatures, plaque métallique, etc.).

Lors de cette campagne de détection de vides sous quais maritimes, nous avons utilisé une antenne à 270 MHz qui permet une auscultation jusqu’à une profondeur de 6 m classiquement.

Le radargramme ci-dessus met en évidence des anomalies marquées en termes de réflectivités et d’étendues spatiales, notamment  entre les PM 32 et 48, liés vraisemblablement à des décompressions marquées ou des vides s’étendant entre 3,5 m et au-delà de 5,6 m de profondeur. Les mesures font apparaître par ailleurs des cibles géométriques régulièrement espacées liées vraisemblablement à des traverses en bois.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *